Henry &Amp; Verlin

informations de publication
Mars 3, 1995
Toronto (Canada Square)
Library and Archives Canada - Canadian Feature Film Database (LAC)
Sources de financement
Loi ou la politique
Budget
Budget: $1,500,000
Distributors

Détails de production

Producteur Exécutif
John Board
Simon Board
John Board
Producteur
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
Gary Ledbetter
John Board
John Board
John Board
Gary Ledbetter
John Board
John Board
John Board
Gary Ledbetter
Line Producer
John Board
John Board
John Board
John Board
John Board
John Board
John Board
John Board
Directeur
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
Gary Ledbetter
John Board
Gary Ledbetter
John Board
Gary Ledbetter
Directeur de la photographie
David Cronenberg
David Cronenberg
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Paul van der Linden
Musique
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Mark Korven
Écrivain
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
Gary Ledbetter
Gary Ledbetter
Gary Ledbetter
Éditeur
David Cronenberg
David Cronenberg
Miume Jan
Miume Jan
Miume Jan
Miume Jan
Miume Jan
Miume Jan
Acteurs
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Gary Farmer
Keegan Macintosh
Keegan Macintosh
Keegan Macintosh
Nancy Beatty
Nancy Beatty
Nancy Beatty
Nancy Beatty
Nancy Beatty
Nancy Beatty
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Robert Joy
Joan Orenstein
Joan Orenstein
Joan Orenstein
Joan Orenstein
Joan Orenstein
Joan Orenstein
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Eric Peterson
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
Margot Kidder
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
David Cronenberg
Wilfred Bray
Simon Board
89 minutes, 1993

Situé dans la campagne ontarienne, à l’époque de la Dépression, Henry and Verlin traite de la question de la différence par le biais souvent rempli de cliché d’une amitié entre un adulte handicapé mental et un enfant. L’adulte est Henry (Gary Farmer) que la communauté accepte comme ‘lent’. L’enfant, Verlin (Keegan Mackintosh) est son neveu, il a neuf ans. Il est gravement atteint d’autisme. Le garçon semble incommunicable; sa mère, Minnie (Nancy Beatty), désespère de le voir parler ou répondre à aucun de ses encouragements ou incitations. C’est seulement quand Verlin est seul avec Henry qu’il se risque hors de sa coquille pour jouir de la vie comme un enfant. Henry lui montre comment faire des choses comme rouler des cigarettes et voler des poulets; il l’emmène dans des endroits où sa mère ne le laisserait jamais aller, comme la maison de Mabel (Margot Kidder), une ancienne prostituée. La plupart du temps, cependant, Henry et Verlin courent et sautent, se mouillent  et se salissent. Et ils font toutes ces choses sans dire un seul mot.

L’histoire va et vient entre deux pôles symboliques de confinement et de liberté. Henriy et Verlin s’embarquent dans plusieurs évasions des contraintes physiques et émotionnelles de la famille et de la communauté, dont la plus notable, à la fin du film, où ils s’évadent de ‘l’institution’ locale pour gambader dans un champ de verges d’or. Henry, l’éternel enfant est une voie vers la liberté pour Verlin. Le message du film est à la fois pragmatique et plein d’espoir. Henry et Verlin sont tous deux ce qu’ils sont; cela ne va pas changer. Mais le rythme de ces évasions et incarcérations suggère que Verlin peut être capable de trouver des moyens de sortir de la prison mentale de sa condition, même si c’est seulement de temps en temps.

L’auteur –réalisateur, Gary Ledbetter traite avec délicatesse  la condition d’handicapé et la différence dans ce film. Les puissantes interprétations de Farmer et Kidder, la netteté de la photographie et la communication presque palpable entre Mackintosh et Farmer aide le film à éviter les pièges du mélodrame qui parsèment souvent ce genre.

Henry and Verlin a été porté à l’écran au Toronto Film Festival en 1984 et a été commercialisé à des groupes charitables comme un moyen de lever des fonds avant de sortir dans les salles de spectacle en 1997.

Evelyn Ellerman

Remarques contribué