Chile, La Memoria Obstinada

Budget
Distributors

Détails de production

Producteur Exécutif
Patricio Guzmán
Patricio Guzmán
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Producteur
Yves Jeanneau
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Éric Michel
Line Producer
Éric Michel
Éric Michel
Directeur
Patricio Guzmán
Hélène Girard
Hélène Girard
Patricio Guzmán
Directeur de la photographie
Éric Pittard
Compositeur
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Robert Marcel Lepage
Musique
Robert Marcel Lepage
Écrivain
Hélène Girard
Éditeur
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
Hélène Girard
1996

La mémoire contre l’oubli. Car le temps presse. Une génération de jeunes Chiliens a grandi dans l’ignorance des faits entourant le coup d’État du 11 septembre 1973. Ce jour-là, le gouvernement socialiste démocratiquement élu de Salvador Allende est renversé par le général Pinochet. Ce jour-là, Juan devait se marier. Il a failli mourir en combattant les troupes du dictateur. En sa compagnie, Patricio Guzman retourne pour la première fois au Chili, 23 ans plus tard. Car l’heure est venue de dire une vérité occultée. Dans ses bagages, LA BATAILLE DU CHILI, document majeur sur l’expérience d’une révolution ouverte et pacifique. À l’époque, le film avait fait le tour du monde, mais il reste interdit au Chili. Discrètement, le cinéaste le montre aux siens, le fait découvrir aux jeunes. Les survivants du drame y reconnaissent leurs camarades « disparus », évoquent leur courage et leur amour de la vie. Après la projection, une petite assemblée d’étudiants est en état de choc. Leur soif de vérité est inextinguible. À travers eux semblent affleurer les sentiments réprimés de tout un peuple. Ils se sentent investis d’un devoir historique. Ce sont eux qui feront le Chili de demain.

Source: Bibliothèque et Archives Canada - Base de données canadienne du long métrage (BAC)

Remarques contribué