Inertia, Commentaire

Inertia (2001), premier long métrage de Sean Garrity, tire son énergie d’un dialogue improvisé, et sa structure d’une intrigue classique : la chaîne d’un amour non partagé. Introduite d’abord en France au dix-septième siècle, dans la tragédie de Racine, Andromaque, ce type d’intrigue remonte au cinquième siècle avant Jésus-Christ avec la pièce d’Euripide du même, titre. Les deux pièces  avaient été conçues comme des tragédies; les personnages de la chaîne amoureuse sont chacun amoureux sans espoir de quelqu’un qui aime une autre personne. Dans le traitement racinien de ce thème, des cadavres jonchent la scène et personne ne gagne à la fin. Euripide, quant à lui, utilise un deus ex machina pour apporter une solution à l’impasse émotionnelle de la chaîne amoureuse. Comme Euripide, Garrity choisit de briser la chaîne en séparant ses éléments composants et en offrant un nouveau début à au moins deux de ses personnages.

Garrity nous présente quatre aspirants amoureux. Joseph aime Laura qui aime Bruce qui aime Alex qui aime Joseph. Laura est l’ex- amie de Joseph; Bruce est le meilleur ami de celui-ci et Alex sa cousine de 19 ans. L’inertie générée par cette chaîne de désirs émane de Joseph (Jonas Chernick). Il refuse de lâcher prise. Bien que Laura (Sarah Constible) ait essayé de rompre leur relation depuis plusieurs mois, Joseph n’admettra pas que tout soit fini. Il pense que Laura est confuse; elle ne sait pas ce qu’elle veut faire de sa vie. Au moment où le film commence, Laura est en train de quitter l’appartement de Joseph. Elle a commis la faute de passer la nuit avec lui. Pour Joseph, cela veut dire qu’elle devient moins confuse. Elle lui dit  au contraire que ce n’était  qu’une nuit de faiblesse momentanée et qu’ils devront  faire plus d’effort  sur leur rupture. Joseph est un scientifique, son monde est un système organisé et méthodique. Convaincu que Laura l’aime encore, il lui semble qu’une rupture est simplement illogique. Pour Joseph, une confusion mentale peut être résolue. C’est ce sur quoi ils doivent travailler, non sur leur rupture.

L’intransigeance de Joseph sur sa relation amoureuse avec Laura contraste tout au long du film avec un problème qu’il essaie de résoudre au travail. Joseph est employé comme scientifique par le ministère des Eaux de la ville de Winnipeg. On soupçonne qu’une épidémie virale dans la ville est causée par «quelque chose dans l’eau.»  Il collabore étroitement avec ses collègues pendant de longues heures en examinant  toute cause possible, en surveillant l’eau à multiples endroits du réseau et même la composition des conduites. Le vrai problème de Joseph est qu’il essaie de transférer dans sa propre vie une application scientifique de logique au travail, en pensant que ‘l’amour’ est aussi une sorte de système.

Laura enseigne dans une école catholique pour filles, ce qui ne la satisfait pas mieux que sa liaison avec Joseph. L’administration veut que Laura enseigne aux filles la contraception; elle refuse de le faire à moins de pouvoir aussi les instruire au sujet de l’avortement. Par la suite, Laura quitte parce qu’elle ne peut plus supporter la contrainte éthique, mais elle a moins de principe dans sa vie personnelle. Elle, Joseph et Bruce ont été amis depuis l’école secondaire. Bruce (Gordon Tanner) avait été son premier amant, bien que Joseph ne le sache pas. Laura avait eu plusieurs amants durant  et après sa liaison avec Joseph. Il ne le sait pas non plus. Laura est confuse, mais pas au sujet de ses sentiments envers Joseph. Sa religion l’a abandonnée; elle est hantée par un avortement qu’elle a eu pendant son école secondaire, et son premier amour est maintenant marié avec quelqu’un d’autre. Laura a besoin de s’échapper dans un endroit où elle peut réfléchir tranquillement.

Bruce a passé sa vie d’adulte dans la brume de l’alcool, des drogues et des femmes. Dans une tentative de rejeter sa vie passée, il a épousé Yumi tandis qu’il  voyageait  par le Japon. Les rares moments où il est à la maison, il regarde de la pornographie à son ordinateur. Bruce a oublié Laura depuis longtemps jusqu’au moment où il la  rencontre un jour avec Joseph. Ce qui le préoccupe est qu’elle ne dise rien à son ami. Cependant, cette rencontre avec Bruce a rallumé en Laura tous ses anciens sentiments. Malheureusement, Bruce a aussi rencontré Alex (Micheline Marchildon), la cousine de Joseph et colocataire temporaire. Il tombe immédiatement amoureux d’Alex  qui attache peu d’importance avec qui elle couche mais qui est très sérieuse  au sujet de l’amour. Elle considère Bruce comme un vieux dégoûtant et passe une partie d’un après-midi à  le fuir dans l’appartement de Joseph.  Alex a toujours aimé Joseph, bien que celui-ci ne soupçonne pas ses sentiments.

 À mesure que se déroule l’intrigue, Joseph se rend vaguement compte de la vague de fond émotionnelle autour de lui, mais il ne sait pas réagir comme il faut à quoi qu’il apprenne. Sa réaction constante est de nier. Quand il tombe sur Bruce et Laura en train de s’embrasser, il frappe Bruce. Laura dit à Joseph qu’il devrait se réveiller et réaliser qu’elle, Laura, ne l’aime plus, lui, Joseph. Il dit simplement à Bruce de rentrer chez lui vers sa femme (apparemment Bruce aussi est confus). Joseph est horrifié par un moment inattendu qui aboutit à un baiser passionné avec sa jeune cousine, Alex. Elle négocie son rejet en lui disant de se calmer : ce n’était qu’un baiser. Ils s’assoient ensuite l’un à côte de l’autre sur un divan, en regardant tout droit, en mangeant des pommes frites tandis que le téléphone sonne et sonne. C’est un appel de Laura.

Garrity résout l’impasse créée par l’amour non partagé en faisant briser le cercle par les deux femmes, ce qui change une tragédie potentielle en une romance douce-amère.

 Inertia a été reconnu comme le  meilleur long métrage au Festival international du film à Toronto en 2001, il a gagné aussi trois prix Blizzard en 2003 pour meilleur long film dramatique avec un budget au-dessous de $1 000 000, un prix du meilleur acteur (Jonas Chernick) et du  meilleur acteur de second rôle (Mike Bell).

Evelyn Ellerman