Action

BON COP BAD COP

BON COP BAD COP est le premier long métrage canadien présenté dans les deux langues officielles, en français et en anglais. Le bilinguisme est au centre de la comédie qui explore le concept de deux langues et cultures se heurtant d'une façon canadienne et unique. Le film ridiculise les différents stéréotypes ontariens/anglais et québécois/français en mettant au défi les dichotomies familières qui sont incarnés dans les deux protagonistes: Martin Ward, un détective anglophone de Toronto, et, David Bouchard, un policier francophone de Montreal. L'un est ennuyeux, l'autre est aimable et cool, l'un est calculé/crispé, l'autre est impulsif/spontané, l'un est raffiné, l'autre est rude/macho, l'un est soigné, l'autre est désordonné, l'un a poursuivi ses études au Upper Canada College, l'autre provient de la classe ouvrière, l'un se préoccupe de sa santé, l'autre pas dutout, l'un repasse ses pantalons, l'autre porte le jeans, l'un vit selon les règles de la loi, l'autre selon ses propres règles. Cette comédie commence quand un corps est trouvé à la frontière du Québec et de l'Ontario. Le détective francophone travaillant à la Sûreté du Québec et le détective anglophone, de la Police Provinciale de l'Ontario sont forcés de joindre leurs efforts afin de résoudre le meurtre. Sitôt, les détectives découvrent qu'ils sont à la recherche d'un tueur en série dont les victimes sont liées par le passe-temps favori des Canadiens: le hockey. Ils réalisent aussi que parallèlement aux meurtres, ils ont à résoudre leurs différences personnelles, professionnelles et culturelles.

Source: Bibliothèque et Archives Canada - Base de données canadienne du long métrage (BAC)

AIRSPEED

Lorsqu’un éclair déchire le fuselage de l’avion du vol 109, l’équipage est tué et le système de guidage est anéanti. À bord se trouve la seule chance de survie de l’appareil : une fille de 13 ans sans expérience ni radio, mais rien que de la pure ténacité.

Source: Bibliothèque et Archives Canada - Base de données canadienne du long métrage (BAC)